L'arganier

L'arganier, arbre emblématique du sud marocain ( Argania Spinosa “ arbre de fer” ) se développe dans les terres rouge-ocre caractéristiques du cœur du désert. Véritable source de vie, il offres son ombre et son feuillage au bétail et à l'homme, son bois et ses fruits charnus d'où est extraite l'huile d'argan véritable secret de la beauté ancestral des femmes marocaines.

L'arganier, arbre épineux, toujours vert. Adulte, l'arganier mesure de 8 à 10 mètres de haut et peut vivre 150 à 200 ans. Grâce à son puissant système de racines, il maintient les sols en entretenant leur fertilité, en les protégeant des érosions hydrides et éoliennes qui menacent de désertification une bonne partie du Maroc.

Arganier

En 1999, l'Unesco à classé l'arganier patrimoine mondial, une zone de 830 000 hectares dans le sud-ouest du Maroc, entre Agadir et Essaouira, réserve de biosphère, car c'est le seul endroit du monde où pousse l'arganier.

De nombreuses tentatives de transplantation d'arganier ont échouées. Il n'y a qu'une explication à cela , si l'arganier pousse si bien, rejetant souvent les autres espèces d'arbres, c'est qu'il est parfaitement adapté à son écosystème. La terre aride et le climat largement ensoleillé conviennent parfaitement à l'arganier. L'arganier n'a besoin que de peu de pluie. Heureusement, car il ne pleut que 30 à 50 jours par an sur la côte à Agadir, encore moins au sud du Sous soit de 15 à 30 jours par an, seulement.

En plus, les brumes et les rosées matinales océaniques portées par les courants froids des canaries lui procurent un complément hygrométrique. Mais pour l'essentiel et pour arriver à survivre, l'arganier possède un système racinaire extrêmement développé. Il va puiser l'eau profond jusqu'à 20 –25 mètres sous terre. En effet, les racines de l'arganier représentent 5 fois sa partie aérienne (son tronc et ses branches).

Les feuilles sont petites, lancéolées, persistantes et coriaces. La floraison a lieu en août au printemps ou à l'automne, en fonction des conditions climatiques. Les fleurs hermaphrodites ont une couleur jaune-verdâtre. Le fruit est une drupe ovoïde. La maturation a lieu de mai à septembre.

Les fruits de l'arganier apparaîssent après les pluies d'automne. Ils mûrissent au printemps et tombent au sol en juin et juillet au début de l'été. Ils sont laissés sous les arganiers pour sécher. Toutefois, les parcelles d'arganiers sont clôturées pour éviter que les chèvres ne viennent les manger. En août, les fruits sont dépulpés pour séparer les noyaux. Ceux–ci sont alors concassés à l'aide de pierres de granite pour en extraire les amandes, appelées amandons.

Fruit de l'arganier

Les fruits de l'arganier ressemblent à des olives mais sont plus gros et plus ronds. Ils contiennent une noix très dure qui, elle-même, renferme jusqu'à trois amadons, à partir desquels est extraite l'huile d'argan. Les principes de cueillette ressemblent à ceux de l'olive, il faut 7 arganiers en pleine production pour en moyenne obtenir, 1 litre d'huile d'argan. L'huile d'argan est si précieuse, qu'on l'appelle l'or du désert.